BOKO HARAM : HISTORIQUE ORGANISATION ET SOURCES DE FINANCEMENT

Le mouvement Boko Haram qui a fini de hanter le sommeil des populations de certaines localités du Nigéria, du Cameroun et dans d’autres pays, continue son combat et se radicalise de plus en plus. Il est aujourd’hui classé parmi les mouvements terroristes les plus forts et dynamiques. Boko Haram c’est un mouvement qui a une histoire, une progression et une organisation.

Le Boko Haram signifie littéralement «  Apprendre la langue des blancs est banni ». Le mouvement est mis en place en 2002 à Maiduguri dans l’Etat de Borno au nord-est du Nigéria. Son fondateur est Mohamed Yusuf, lui-même natif du Nigéria dans l’Etat de Yobe et la localité de Girgiri, est né le 29 janvier 1970. Le nom arab de ce mouvement jihadiste est Jama ‘atul ahlis sunna li da’awati wal jihaad ; groupe sunnit pour la prédiction et le jihad. Le mouvement était affilié aux talibans de l’Afghanistan et associé à Al Qaida et à l’Etat islamique. Actuellement il est dirigé par Aboubakar Shikaou.
Le fondateur de Boko Haram a commencé ses activités par la création d’une école coranique et la construction d’une mosquée. L’école recevait les enfants des familles pauvres de la localité de à Maiduguri. De plus en plus, le mouvement se politise et gagne la sympathie des jeunes notamment des étudiants qui ont échoué. Le mouvement a sûrement été influencé dans la zone par un autre mouvement As sunna Wal jamaa qui est le premier à déclencher les violences dans l’Etat de Yobe le 31 décembre 2003. Boko Haram va acquérir ses premières armes avec des attaques des postes de police. Ainsi, c’est véritablement de 2004 à 2009 qu’on assiste à beaucoup de heurts entre les militants de Boko Haram et les forces de sécurité du pays. Le chef du mouvement sera arrêté à plusieurs reprises notamment le 30 novembre 2008.
C’est en juillet 2009 que Boko Haram lance des assauts répétés dans quatre Etats du Nigéria notamment à Bauchi, Borno, Yobe et Kano. Mohamed Yusuf, le leader du mouvement, sera tué dans les affrontements de Maiduguri qui ont duré cinq jours et au cours desquels il y’a eu 700 morts dont 300 du côté de Boko Haram. A sa suite, dans une lettre datée du 09 Aout 2009, Sanni Umaru se proclame son successeur et lance le mot d’ordre de Jihad au Nigéria. Suite à d’échecs répétés, une partie du mouvement migre vers les pays comme le Tchad et le Niger. Le reste change de stratégie en devenant discret tout en s’organisant à l’interne. Ils feront leur réapparition en septembre 2009 pour libérer plusieurs prisonniers de leur secte.
Une querelle de succession amènera à la direction Aboubakar Shékaou. C’est lui qui conduira les attaques de Jos contre les chrétiens en 2010. Avec l’arrivée de Goodluck Jonathan au pouvoir, Boko Haram pratique les attentats suicides. La guerre s’intensifie en 2013 jusqu’à pousser le gouvernement à décréter l’état d’urgence dans trois Etats du nord : Borno, Yobe et Adamawa. En 2014, Boko Haram conquiert plusieurs villes. Pas moins de 11 villes sont sous la coupe de Boko Haram. Ces attaques et prises de villes s’intensifient et gagnent les pays voisins notamment le Cameroun.
Les membres du mouvement sont estimés entre 6 mille et 30 mille personnes principalement d’ethnie Kanoun. Ils sont financés d’abord par des politiciens de Maiduguri conŋuis, à côté des taxes locales, des rançons. C’est seulement en 2010 que Boko Haram a reçu une aide de Al Aqmi et des donations venues des pays du Golf.

Boko Haram firata ko : « janngude ɗemɗe tuubakooɓe ina harmi ». Fedde ndee darnaa ko to wiyetee Mayduguri e hitaande 2002. Mayduguri woni ko e njiimaandi Bornu to hirnaange rewo nder Nisariyaa. Sosi fedde ndee ko biyeteeɗo Mohammed Yuusuf jibinaaɗo e wuro ina wiyee Yobe. Kaŋko cosɗo fedde ndee o yiyi aduna ko 29 samwiyee 1970. Fedde ndee adii wonde ko catal Al Qayda, fedde wonnooonde to Afganistan. Hannde oo ardii fedde ndee ko biyeteeɗo Abuubakri Shikaawu. Mohammed Yuusuf cosɗo fedde ndee adii darnude ko duɗal Quraana e misiida. Duɗal ngal janngatnoo heen ko sukaaɓe ɓe jinnaaɓe mumen ngoni famarɓe doole e nder Mayduguri. Ko caggal mum fedde ndee waɗti woƴeede politik e fooɗtude sukaaɓe etijaaji ɓe jaŋde mumen e ekkolaaji boni. Ina gasa tawa ko fedde wiyeteende As sunna Waljamaa raaɓi fedde ndee sabu ko ɓeen ngadii toon waɗde njangu e nder Wuro Yobe ñande 3 deesaamburu 2003. Boko Haram fuɗɗii dañde kaɓirɗe ko e njanguuji ɗi ɓe mbaɗatnoo e nder polisaaji. Ko tuggi 2004 haa 2009 Boko Haram ɓuri waɗde ngar-mi- ngaraa hakkunde maɓɓe e jogiiɓe kisal kawtal leyɗeele Niseriyaa. Ɗum woni Sabaabu haa Mohammed Yuususf gardiiɗo fedde ndee nanngaa laabi keewɗi. Ina teskini heen nanngal makko e lewru noowaamburu 2008.
Ko e lewru sulyee 2008 Boko Haram ummini njanguuji e leyɗeele 4 e nder Niseriyaa : Bawushi, Borno, Yobe e Kano. Gardiiɗo fedde nde hono Mohammed Yuusuf waraa ko e njangu nduumiingu balɗe 5 e nder Mayduguri. E ndeen hare hakke 400 neɗɗo keddiima heen tawa 300 ɓee limtatee ko e Noko Garam en e wondiiɓe mumen.Lomtiima ko biyeteeɗo Sanni Umaru waɗi eeraango Jihaad e nder Niseriyaa fof. Caggal poolghuuji keewɗi ; won e maɓɓe uuji peewi Niseer e Caad . Heddiiɓe ɓee mbayli jaɓɓal ngoni e heblaade e suuɗaare. Ɓe ummitoyii ko e Satambara 2009, ɓe bjaltini hakke 700 neɗɗo sokanooɓe e yimɓe maɓɓe. Hare ngardiigui yillii fedde ndee e 2009, ko ndeen Abuubakri Shekaawu holliri heɓtii ngardiiigu nguu. Ko ooɗoo gorko ardii njanguuji baɗnooɗi to Jos e 2010 peewnaaɗi e iisaayaŋkooɓe. Nde Gudlak Jonhatan ari e jappeere , ɓe puɗɗi njanguuji wartaare. Hare ndee ɓeydii e 2013 haa addani laamu Niseriyaa uddude nokkuuj ɗii e gure tati rewo leydi ndii. Borno, Yobe e Aadamaawa. E 2014, Boko Haram heɓti gure keewɗe. maa won gure 11 ngarti e jeyi maɓɓe. Ɗum yahi haa naatoyi Kameruun e Caad.
Jeyaaɓe e Boko Haram mbeeɓaani hiisaade, kono won ɓetɓe ɗum e hakkunde ujunnaaje 6 e ujunnaaje 30 neɗɗo. Ko ɓuri heewde heen iwi ko e leñol Kanuu en. Ngalu maɓɓe ummortoo ko e cewle keewɗe . Adan ko waɗooɓe politik e nder nokkuuji ɗi ɓe keɓtunoo ɗii tottata ɓe kaalis, caggal mum eɓe keɓe kubbe e e nokkuuji ɗii Ngalu maɓɓe ina ummoo e e pawe ɗe ɓe pawata leyɗeele tuubakooɓe ɓe ɓe nanngi yimɓe mumen. Ko e 2010 Bokiofuɗɗii heɓde balle e welaaɓe darnde maɓɓe wonɓe e nder leyɗeele Golf ɗee.

About the author /


Post your comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *