L’EQUIPE NATIONALE DU SENEGAL : L’ETERNEL RECOMMENCEMENT

 Les lions du Sénégal sous Alain Giresse ontencore une fois raté leur CAN. Partie pour grandir, les poulains de Giresse sont revenus sur les épaules. Au banc des accusés Alain Giresse le 12ème entraineur en 13 CAN que le Sénégal a joué.

Les lions du Sénégal sont encore rentrés bredouille de la 30ème édition de la CAN 2015. Avec une bonne éliminatoire et une préparation réussie, les sénégalais avaient placé un grand espoir à cette édition. Les motifs de cet espoir sont aussi liè à cette nouvelle dynamique que l’équipe a montré et la fermeté avec laquelle le coach a engagé sa campagne. Ambitions des supporters, fermeté de l’entraineur, engagement  des joueurs, promesse de l’Etat, bonnes dispositions de la Fédération, le tout est terminé sur du néant. Mieux qu’en 2012 à la Guinée Equatoriale où aucun point n’a été amassé, le Sénégal sort encore de ce même pays avec une 9ème place sur les 16 équipes engagées. Après cette énième déroute, les Sénégalais pointent encore du doigt l’entraineur Alain Giresse qui aurait bouleversé le système et décousu des alliances et automatismes qu’il avait lui même mis sur place. Giresse l’accusé est parti de la Guinée Equatoriale pour rentrer directement dans son pays ouvrant une troisième mi-temps d’échanges de paroles via les médias. Giresse est sorti par une porte ouverte par tous les sénégalais, meilleur départ que celui de Kasperzack qui avait abandonné la barque en pleine mer, mais avec toujours l’amertume de revers comme les 11 autres entraineurs qui ont conduit dans le passé les lions à la CAN. Encore une fois, le Sénégal cogite entre consommer local et importer un retraité sportif aux yeux blonds qui va venir signer un contrat à durer déterminé à court terme.  La discussion est ouverte par la fédération, pourvu que la tablette de l’histoire du football sert de leçon pour la FSF.

Tagged with:     , ,

About the author /


Post your comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *