REPORT DU DÉPART DU CINQUIÈME VOL : UN MESSAGE INCOHÉRENT DU COMMISSARIAT GÉNÉRAL QUI FAIT DOUTER DES CENTAINES DE FUTURS PÈLERINS

Encore des couacs dans l’organisation du pèlerinage à la Mecque, et cette fois cela ressemble à de l’amateurisme. Presque la totalité des pèlerins du cinquième vol qui devaient partir hier vers 00h20 sont toujours à Dakar. S’y ajoute le reste du quatrième et du troisième vol.Ils sont convoqués à nouveau samedi à une heure qui n’est pas précisées.
Convoqués à 18h au hangar de l’aéroport, un monde fou de pèlerins attendaient impatiemment leur probable embarquement. Vers 18h30, on commence à faire un rappel, non pas pour remettre des passeports, mais pour distribuer les nouveaux billets de Sénégal Airlines. Fatigue et impatience commencent à gagner les hujjaaj. Comme pour les calmer, l’homme au micro annonce l’arrivée probable des membres du commissariat partis chercher les passeports. C’est vers 2h20 mn que le commissaire adjoint se pointe pour annoncer une nouvelle qui augmente l’angoisse des pèlerins. Le discours préliminaire du mc est déja annonciateur d’une information négative. « L’homme propose mais c’est Dieu qui dispose…’
MESSAGE DOUTEUX DU COMMISSARIAT GÉNÉRAL
Quand l’adjoint au commissaire prend la parole, c’est pour d’abord moraliser et tempérer la situation. Il annonce que le commissaire, GénéralAmadou Tidiane Dia vient d’embarquer pour la Mecque où les hujjaaj déjà présents rencontrent des difficultés. Selon lui, ils étaient depuis le matin à l’ambassade d’Arabie Saoudit pour les visas., mais que c’est une affaire de machine qui retarde les choses. Il demande aux gens de chercher une solution pour ne pas rester là jusqu’à samedi jour probable d’un nouveau départ. Très remontés des gens s’agitent d’abord pour dire qu’ils refusent de quitter les lieux. Malgré eux, quelques uns reprennent leur bagage pour rentrer chez eux.
DES INCOHÉRENCES DANS LE MESSAGE
Comme s’il s’adressait à des gamins ou des ignorants, l’adjoint au commissaire parle de problème de machines. Quelles machines pour apposer un cachet visa sur des passeports et pourquoi le problème ne s’est pas posé pour les premiers vols?
Ensuite, le fait d’envoyer le commissaire en Arabie Saoudit pour régler des problèmes qui ne sont pas signalés par les pèlerins qui sont là bas, alors qu’il a laissé des difficultés à Dakar, sème un doute
Pourquoi demande-t-on aux hujjaaj de rejoindre leur domicile ou de chercher des solutions intermédiaires alors qu’ils ont été convoqués par les organisateurs qui devraient les loger dans des hotels.
On donne rendez-vous aux pèlerins samedi sans pour autant préciser l’heure exacte et les modalités de convocation et de départ
QUESTIONNEMENTS
Les hujjaaj s’interroge sur la véracité du discours et on se demande même si la commission n’a pas fait un surplus de pèlerins pour se retrouver dans une situation de négociation. Des informations issues de l’ambassade montrent que tous les visas convenus ont été donnés.Si tel est le cas, on risque de voir des futurs pèlerins en règle rater le pèlerinage 2015 et se sera une première

About the author /


Post your comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *